« La soupe magique de mon papa pour le climat »

 Pour vous remettre dans le contexte, j’ai retrouvé pour quelques semaines le climat parisien… Un climat oscillant entre la joie, le froid, la culture, la pluie, la terreur, la solidarité, la COP21 et tant d’autres.
Toutefois il existe encore et toujours un lieu où ce climat est stable et chaleureux : la cuisine de mon papa. 

Monsieur Bounine, Nico pour les intimes, nous a élevés depuis notre plus tendre enfance avec des produits sains, locaux, de saison et dès que possible des produits BIO. Pourquoi ça ? On savait que c’était mieux pour notre santé mais on avait toujours du mal à justifier pourquoi notre pot de nutella s’était transformé en pâte marron aux noisettes sans édulcorants avec une étiquette écrite à la main « nutella bon pour les enfants ». Moyennement appétissant.

Aujourd’hui j’ai enfin compris que ce que Nico faisait pour nous n’était pas seulement bon pour notre santé mais contribuait globalement à lutter depuis sa cuisine contre le changement climatique :

  1. Avec l’achat bio on ne pollue ni la terre, ni notre corps de produits chimiques inutiles. Mieux encore on se nourrit de vitamines, minéraux et autres que l’aliment contient naturellement.
  2. Avec l’achat local on rentre dans les circuits courts et l’on diminue incontestablement le nombre d’intermédiaires entre sa carotte et sa casserole et donc la quantité d’émissions de CO2 liées au transport des aliments.

Mais surtout Nico (au delà de sa recette nutella), est un fin cuistot. Son amour pour la cuisine il l’a pris lui-même de sa maman qu’il observait des heures durant.

Voilà pourquoi j’avais envie d’inaugurer cette rubrique « happyfood » de mon jeune blog  avec une recette toute simple et indémodable de mon papa : le velouté de potimarron.

 

Ingrédients :

  • ½ potimarron (s’il est bio laissez-y la peau)
  • 2 oignons
  • 2 à 3 pommes de terre (sans obligation)
  • 2 carottes
  • 2 gousses d’ail (si vous aimez ça)
  • Quelques feuilles de coriandre
  • une brique de lait de soja cuisine ou de crème fraîche selon les goûts

Laisser cuire tous les ingrédients dans l’eau salée à feu moyen pendant 30 minutes plus ou moins (jetez-y un œil de temps en temps). Retirer un peu d’eau si besoin avant de mixer (tout dépend de la texture que vous voulez donner à votre velouté). Rajouter la crème et remuer.

Le mois dernier pour les 30 ans de ma sœur aînée, j’ai remplacé les pommes de terre par une grande patate douce et j’ai servi le velouté avec quelques graines de sésame toastéVous essayez ?

 


4 Commentaires

  1. Bravo, je vais enfin recommencer à cuisiner. Alors ok pour cette recette familiale intergenerationelle
    Bises
    Catherine

  2. Riquísimo!!! Guardo la receta para cuando lleguen los días frios!.
    Me encantó la idea de « happyfood ». Más recetas de tu papá, sobre toda la de su nutella jaja.

    Un beso grande!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *