« Se soigner avec les plantes ne sert à rien, jusqu’à ce que l’on y goûte »

Je viens de passer dix jours dans le projet « Marie de Mazet », sur un site magnifique au milieu des Cévennes où l’on cultive & récolte près d’une soixantaine de plantes médicinales, arrosées avec de l’eau pure. Marie_Mazet_Cévennes_plantes

Marie est la fondatrice du projet, une journaliste qui a quitté Paris pour s’installer définitivement au domaine de Mazet et devenir agricultrice. Qu’est-ce qui l’a menée vers ce changement de vie ? Le désir que ces 70 hectares de terre deviennent utiles aux autres et gardent leur pureté ancestrale.

Marie_Mazet_jardins« Il me paraissait inconcevable qu’une plante destinée à la santé de l’homme soit polluée. Une telle plante doit être naturelle, sans résidus de pesticides, d’hormones, d’engrais chimique et exempte de métaux lourds. La terre qui la nourrit doit être saine et l’eau qui l’abreuve, pure. J’avais de la chance, nous étions loin des sources de pollution de la vie moderne » (Extrait du livre de Marie d’Hennezel, « Plantes médicinales d’hier et d’aujourd’hui »).

Je dois vous avouer que lorsque je suis arrivée à Mazet, je frôlais le burn out. J’arrivais après deux mois de peu de sommeil, beaucoup de stress ; après une rupture, un changement de pays. J’ai été portée par les joyeux moments de partage et de collaboration que j’ai vécus pendant les préparatifs du projet mais il était temps que je change de mode de vie.

Chapelle_plantes_séchage_Mazet

Marie me prescrit une cure de tisane d’ortie (ses feuilles sont riches en fer, en oligo-éléments, tonifient, redonnent de l’énergie ; traitent notamment les anémies et l’insuffisance cardiaque me commente-t-elle) et me fait boire ses Tis’up (boissons froides qui mélangent jus de fruits & infusion de plantes entièrement cultivés sur place). Je passe mes journées bercée par les chants des oiseaux, la musique du vent dans les branchages, le bourdonnementdes insectes. Très vite ici je me suis sentie bercée par une immense douceur.

cueillette_jardins_acacia_Mazet_plantesQue vous n’imaginiez pas que j’ai passé 10 jours à admirer la nature, il faut quand même que je vous précise qu’à Mazet ça ne chôme pas. Dès 8h du matin Marie et sa petite équipe s’attèlent au désherbage, à la cueillette, au séchage, à l’envoi des colis, à l’accueil des visites des jardins de Mazet labélisés « Jardins remarquables ».

Après mon premier jour de travail j’étais courbaturée de la tête aux pieds. Marie me rassure en me racontant qu’avant de se lancer elle n’avait pas planté deux rosiers !

« Ma connaissance m’est venue dans l’action. Pas à pas. Geste après geste […] Cueillette après cueillette, mes perceptions se sont affinées. Il suffit de regarder, je le répète. Les végétaux ne demandent qu’à montrer leur générosité, mais à condition de bien les traiter. Si on n’émet aucun sentiment négatif tel que la colère, la nervosité, un échange se passe ». (Extrait du livre de Marie d’Hennezel, « Plantes médicinales d’hier et d’aujourd’hui »).

Marie est très clairement une pionnière. Pour vous donner un bref aperçu d’autres projets qu’elle a initiés :

  • Pour le séchoir de Mazet elle a trouvé une alternative aux panneaux solaires, (« qui ne se recyclent pas » me rappelle-t-elle) en concevant avec un architecte un bâtiment où plancher, murs, fenêtres, trappes et serre adjacente sont construits pour que la circulation d’air permette aux plantes de sécher doucement et qu’elles gardent ainsi minéraux et qualités.
  • Ces plantes traitées avec amour servent pour produire tisanes, huiles essentielles, hydrolats, confitures mais aussi de l’homéopathie BIO (commercialisée par le laboratoire Sevene pharma).

J’utilisais déjà tisanes et huiles essentielles au quotidien mais maintenant je le ferai encore plus en conscience. Merci Marie et Bertrand de m’avoir permis d’inaugurer mon tour de France à vos côtés, dans ce projet exceptionnel.

Retrouvez le domaine de Mazet sur le site internet www.mariedemazet.fr et sur l’application YesWeGreen !


Un Commentaire

  1. Retour PingLes éatpes du tour – HAPPYCULTORS' trilingual blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *