Le secret de la cuisine d’Ángel ? L’ Amour.

Ángel est une des plus belles rencontres que j’ai faite au Chili ; une rencontre qui a beaucoup influencé mon changement de vie. C’est pour cette raison que je vous en parle aujourd’hui, au lancement de mon tour de France des pionniers d’une agriculture naturelle.

Après avoir travaillé dans la production alimentaire industrielle sous différents angles, Ángel a cherché à renouer avec sens, traditions, santé, bien-être.

Il a commencé par faire du pain, avec en souvenir, dans un coin de sa mémoire, ces heures où – petit garçon – il observait sa mère en train de pétrir la farine ; de travailler le levain.

Mais comment faire du pain avec une farine qui n’en est plus une ? Il me racontait que lorsqu’il travaillait dans des cuisines industrielles, il était choqué de ce que l’on pouvait lire dans la liste des ingrédients des sacs de farine de blé.

Il est alors parti à la recherche de ces farines qui nous nourrissent, de ces graines qui nous apportent des protéines essentielles, de ce levain qui ne nous veut que du bien et se reproduit sans fin.

Pains de seigle, pains complets, granola, cake aux carottes au gingembre & zestes d’orange, empanadas végétariennes, barres de céréales, recettes veganes. Au Chili dans la petite ville de Limache on s’arrache les produits d’Ángel.

Ángel_pan_trigo_tienda_Limache_Waldorf_orgánico

Sur le chemin de la qualité il ne s’est pas arrêté là. Très souvent le temps que les sacs de farines arrivent à lui, ces dernières perdaient beaucoup en qualité et a fortiori son pain aussi. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, si les grains de blé se conservent sur de longues durées, la farine elle ne se conserve que très peu de temps. Il a alors investi dans du matériel pour moudre lui-même ses grains, fabriquer sa propre farine et faire du pain le plus frais possible.

Cependant ces céréales qu’il cuisine sont ce que l’on appelle conventionnelles, cultivées avec des produits chimiques. Il n’y a pas de marché bio dans ce secteur au Chili. Alors vous imaginez bien que dans sa quête de réaliser le meilleur produit possible pour enchanter le consommateur, Ángel allait aller encore plus loin : SEMER & CULTIVER ses propres céréales et ce naturellement !

© Fótos de Ángel

Il est parti à la recherche de semences de blé ancien, chilien et définitivement bio. Il a convaincu un agriculteur de travailler avec lui et ensemble ils ont démontré – sur 4000m2, en travaillant selon des techniques en bio – que leur production avait dépassé les meilleurs rendements de l’agriculture industrielle.

Avec beaucoup d’amour, sur une petite surface de terre, avec des techniques les plus respectueuses de la vie, ils ont produit une qualité de blé inestimable. Cette année ils vont augmenter la surface de culture en plantant différentes sortes de céréales et améliorer leurs procédés grâce notamment à des préparats biodynamiques.

Ángel est un artisan du 21e siècle, un pionnier, une personne qui vit simplement, une personne lumineuse, toujours souriante. Ce qu’il cuisine est unique. Son secret : que ce soit dans la technique de culture, le choix de ses produits ou dans sa manière de cuisiner ; il le fait avec amour.


To read the article in english – Para leer el artículo en español

2 Commentaires

  1. Retour Ping¿El secreto de la cocina de Ángel? el Amor – HAPPYCULTORS' trilingual blog

  2. Retour PingThe secret of Angel’s cooking? Love – HAPPYCULTORS' trilingual blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *