Le pesto de Limache

Limache c’est une petite ville chilienne très spéciale. Attirées par l’école Waldorf-Steiner (plus d’infos ici), de nombreuses personnes sont venues s’y installer pour vivre un mode de vie différent, plus respectueux de la nature et des hommes. C’est cette philosophie qui a donné envie à l’oncle de José de se lancer dans un projet agricole et viticole en suivant les techniques de la biodynamie (plus d’infos sur la biodynamie ici).

Quand j’y suis arrivée l’année dernière, j’ai travaillé quelques heures par semaine à l’Amor Porteño, cette cafétéria où tous les produits sont bons au goût, bons pour la santé et pour la plupart locaux, bio et vegano.  C’est là-bas que j’ai commencé à aimer cuisiner.

Dans la série des recettes que j’y ai apprises il y a ce pesto : frais, bio, bon, d’une couleur à nous ravir les yeux et à nous donner l’eau à la bouche. J’étais loin d’imaginer que c’était aussi simple :

  1. Enlever les feuilles de votre bouquet de basilic, lavez-les et disposez-les dans le récipient où vous allez mixer la sauce (en hiver le basilic se remplace facilement par la coriandre) ;
  2. Pelez 2 gousses d’ail et versez-les dans le contenant
  3. Versez 4 cuillères à soupe d’huile d’olive (versez-en plus si l’envie vous prend)
  4. Pressez un demi citron (sans obligation – mais il apportera une touche de rafraîchissement)
  5. Rajoutez sel, poivre selon les goûts
  6. Mixez le tout !

Cerise sur le pesto : le basilic est un excellent anti-oxydant, ainsi qu’une indéniable source en vitamine K (cette vitamine nécessaire entre autres à la coagulation du sang). Convaincus ?

(PS : Pour les adeptes du pesto génois n’oubliez pas de rajouter parmesan et pignons de pin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *